Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Recherche 39 posts found / Dead Space

The Horror Gameshow : Dead Space en live ce mardi 26/03 à 21h

thumbnail

Dead Space : troisième jour me voilà ! Alors que je commence à sentir la charge de travail qui m’incombe (et me décombe), c’est tout mon courage et ma hargne qui font pâle figure face aux catastrophes qui frappent l’USG Ishimura. J’ai fini par trouver les RIG du capitaine/lieutenant/chef des lieux et je me dois, si mes souvenirs sont bons, faire péter un barrage histoire de les filer à mon pote black. De la franche rigolade à côté de ce qui m’attend dans la suite.

Tout ça pour dire, rendez-vous ce soir à 21h ici-même ou via notre Live Channel pour vivre la suite des évènements.

The Horror Gameshow : Dead Space en live ce mardi 19/03 à 21h

thumbnail

Ce soir on entame le second chapitre de Dead Space. Coincé sur le maudit ESG Ishimura, je me sens un peu seul. Parce que de l’autre côté, j’ai deux survivants qui vivent leur truc à deux et que moi je dois faire face à un peu tout ce qui traîne sur cette plateforme déjantée pour tenter de déguerpir au plus vite. Si ma mémoire est bonne, ce soir on va devoir se rendre à l’infirmerie histoire de récupérer les RIG (une espèce de pass) de feu, le capitaine du rafiot. Voilà.

Tout ça pour dire, rendez-vous ce soir à 21h ici-même ou via notre Live Channel pour vivre avec moi la suite des évènements.

The Horror Gameshow : Dead Space en live ce mardi 12/03 à 21h

thumbnail

C’est dans un élan sans conviction aucune que j’ai décidé de me lancer dans l’aventure Dead Space. De l’instinct de survie et de la manipulation génétique à souhait, ce titre transpire décidément tout ce que je détèste. C’est pourquoi, je crois qu’il serait bête de passer à côté. Mais comme je n’ai malheureusement pas pu encore m’y essayer, rien ne garanti que le tout fonctionne parfaitement d’ici ce soir.

Tout ça pour dire, rendez-vous ce soir à 21h ici-même ou via notre Live Channel pour vivre la suite des évènements.

Test : Dead Space 3

par JonhyBleez
thumbnail

Arrivé en 2008, Dead Space a été accueilli par les joueurs comme un jeu où la peur était omniprésente, un vrai survival horror comme on n’en faisait plus. Les grosses licences se cherchant à l’époque, ce premier épisode des aventures d’Isaac Clarke est devenu incontournable pour toutes personnes qui cherchaient à frissonner pad en main. Dead Space combinait tous les ingrédients qui façonnent une ambiance oppressante et angoissante. En alliant science fiction et survie, la licence rappelait l’Alien de Rydley Scott. Vous êtes dans l’espace et personne ne vous entend crier.

Le vaisseau de l’angoisse

Le deuxième épisode avait déjà essuyé de nombreuses critiques, divisant les fans du premier opus et les néophytes. Son virage vers une action plus soutenue avait en effet déçu les adeptes du pur style survival horror. Aujourd’hui, le troisième épisode de la série va encore plus loin en proposant aux joueurs un parfait hybride entre le TPS action scripté à tout va et le survival horror.

Entendons-nous bien, par parfait, j’exprime ici le fait que le jeu utilise tous les codes mis à sa disposition pour contenter un public toujours plus large, mais plus une niche. Ainsi, on retouve une mise en scène hollywoodienne, une bande son brillante, une direction artistique impeccable soutenue par une technique maitrisée, et l’alternance de rythme entre action et passage exploration propose une combinaison équilibrée. En bref, rien n’est laissé de côté.

large

Si je m’arrêtais ici, on repartirait avec un très bon jeu et je vous dirais de foncer dessus. Mais hélas, tout n’est pas aussi rose dans ce nouvel épisode. Du Dead Space original, il ne reste désormais plus grand chose à part l’histoire et les décors. L’action prend tellement le pas sur le reste qu’on qualifiera volontier le jeu de TPS action plutôt que de survival horror. L’ambiance est toujours présente, mais jamais dérangeante et aucunement horrifique. En reprenant à gauche à droite ce qui fonctionne bien ailleurs, Visceral Games a créé un jeu qui n’apporte rien de nouveau. 

Certes, ça fonctionne et c’est soigné, mais je n’ai pas pris de plaisir en avançant dans l’aventure. Certains passages ultra bourrins où on doit se replier dans un coin en tirant sur les monstres qui arrivent par paquet de 10 m’ont particulièrement ennuyés. Une des licences les plus terrifiantes ne fait désormais plus peur, et c’est bien dommage. 

 

Isaac Clarke X Nathan Drake

De plus, si le jeu se veut encore plus tourné vers l’action, le gameplay n’a quant à lui que peu évolué. On se retrouve à diriger un personnage lourd et peu maniable, rendant certains passages presque indigestes. Et que dire du système de couverture complètement raté, où l’on se contente de rester accroupi en attendant qu’un ennemi à l’IA inéxistante sorte sa tête pour prendre un headshot facile. 

large

Les plus novices en TPS apprécieront certainement le jeu pour ce qu’il est. Beau et soigné avec sa direction artistique travaillée et son habillage sonore impeccable, le jeu est convaincant sur bien des aspects. Mais là où le bât blesse, c’est au niveau du gameplay et de la disparition du facteur “peur”, de la perte de l’ambiance unique des premiers épisodes pour laisser place à l’action façon blockbuster AAA.

Dead Space n’est plus

Au final, Dead Space 3 n’est plus un survival horror et devient un TPS moyen, la faute à son gameplay peu adapté aux situations auxquelles on doit faire face. L’arrivée d’un mode coopération en ligne renforce un peu plus ce sentiment du tout pour l’action. Même s’il est finement pensé et est l’un des aspects les plus intéressant de ce titre, le mode coopération donne juste cette impression d’avoir deux bras de plus, pour finalement avoir plus d’armes et déglinguer un peu plus de créatures étranges dans l’espace.

On ne peut pas reprocher à Visceral Games d’avoir essayé autre chose avec ce nouvel épisode. En restant sur leurs bases, on les aurait sans doute accablé d’autres reproches en pointant du doigt une prise de risque moindre. On aurait dit alors que le studio nous ressort du réchauffé. Dead Space 3 se fond cependant dans un panel de blockbusters action déjà bien fourni. Si le premier jeu trônait en tête des survival horror, ce troisième épisode ne restera pas dans les anales des TPS action. Dommage.

 

Test réalisé à partir d’une version éditeur sur PS3

Éditeur : Electronic Arts

Développeur : Visceral Games

Genre : Survie… Action / aventure

Multijoueur : oui

Existe sur : PC, PS3, Xbox 360

Note : 12/20

 

Les plus

  • L’univers Dead Space
  • L’ambiance sonore
  • Le mode co-op

Les moins

  • Gameplay rigide
  • Ne fait plus peur
  • TPS générique

Test de Dead SPace 3 sur PS3 | le Blog Jeu Vidéo

Mars 05, 2013 by JonhyBleezphoto of 'Dead Space 3'

function rating_stars(rating){ var stars = []; for(i = 0; i < 5; i++){ if(i < rating) { stars += String.fromCharCode(parseInt(‘2605’, 16)); } else { stars += String.fromCharCode(parseInt(‘2606’, 16)); } } return stars } « Au final, Dead Space 3 n’est plus un survival horror et devient un TPS moyen, la faute à son gameplay peu adapté aux situations auxquelles on doit faire face.

Dead Space 3 : le scénario en vidéo

par JonhyBleez
thumbnail

Dead Space 3 débarque sur nos machines dans 3 petits jours (le 7 février). Ce nouvel épisode du jeu de Visceral Games apportera certaines innovations dans la série, dont la plus importante est l’apparition d’un mode coopération au cours duquel les évènements seront différents en fonction du personnage que l’on incarnera.

Ce que l’on sait également, c’est que le jeu a pris une orientation (encore plus) action, laissant de côté ce qui faisait la force du titre, à savoir l’horreur et la peur qui s’en dégageait. Espèrons qu’il reste un peu de l’âme de la saga dans ce Dead Space 3, sans quoi on aura droit à un TPS somme toute efficace et bien fini, mais comme il y en a déjà un paquet sur le marché.

En bonus, découvrez 10 anectodes sur la saga Dead Space et une vidéo qui vous resitue l’histoire de ce troisième épisode.

Dead Space 3 : Un graphic Novel qui place le décor

thumbnail

Alors que nous attendions tous les premières news pour l’E3 dans quelques jours, EA nous surprend en venant ajouter une petite couche d’exitation chez les joueurs. Ils nous proposent déjà une première vidéo présentant l’unviers dans lequel Dead Space 3 pourrait se jouer.

La toute première image officielle de Dead Space 3 !Surprise générale avec cette première vidéo ! Certes, elle ne dévoile encore rien de concret, mais nous fait découvrir à la manière d’un comics, la planète Uxo et les soucis du Sergent John Carver. Celui-ci, qui semble être un nouveau héro à mon avis, se retrouve confronté à une attaque qui active le célèbre Monolithe Rouge (la source de toutes les cauchemars d’Isaac dans les deux premiers épisodes) qui crée tous ce abominables et dangereux nécromorphes.

Ce John Carver remplacera t’il l’habituel Isaac Clarke, le jeu se déroulera t’il entièrement sur la planète Uxo ? Tant de questions me turlupinent pour le moment. Réponses que j’espère avoir dans quelques jours lors de sa présentation à l’E3 de Los Angeles !

Dead Space 3 n’est plus un rêve !

thumbnail

Après des mois d’attente, Electronic Arts vient de mettre officiellement l’info sur la toile : il y aura bel et bien un Dead Space 3 ! Et même plus tôt qu’on ne le pense si tout va bien ne manquent ils pas d’ajouter. A y réfléchir, c’est vrai qu’il était dur de s’en arrêter là après l’excellent Dead Space 2 !

Dead Space 3, c'est pour Mars 2013 !C’est John Ritticiello, le PDG d’EA en personne qui lache l’information ce matin, les développeurs de Viceral Games sont en train de travailler sur Dead Space 3. Celui-ci n’a pas manqué non plus d’apporter quelques petites bribes d’informations au sujet de ce nouvel épisode de la saga qui pourraient faire le bonheur des joueurs qui, comme moi, avaient apprécié les deux premiers opus.

Jouable à deux, à l'instar d'un RE5.Ritticiello nous apprend ainsi que le scénario sera bien évidemment des plus intense, mais surtout jouable à deux joueurs via un mode coopération. Visiblement Isaac ne serait pas la seule victime du crash de sa navette sur une mystérieuse planète de glace. Il sera donc possible de s’entraîder afin de résoudre les divers puzzles ou énigmes et affronter les monstres les plus horribles, le tout entre amis ! Etant donné qu’il ne sera pas possible de réssuciter un amis tombé au combat, le gamer se devra de bien prendre soin de son compagnon, notamment en échangeant ses objets et en le soignant via les spray médicaux. Malheureusement, le PDG nous précise déjà que certaines cinématiques ou chapitres, telles les hallucinations personnelles d’Isaac, ne seront jouables que via le mode solo.

Du neuf au niveau du gameplay, mais on garde les grandes lignes.Au niveau du gameplay, nous apprenons qu’il va aussi y avoir des grosses nouveautés. Le héro pourra désormais se mettre à couvert derrière certains éléments du décor et effectuer des roulades de côté. C’est déjà pas mal, mais ce n’est pas tout. Le pouvoir de télékinésie est en train d’être revu également, afin de permettre aux joueurs de faire pivoter et bouger des objets plus intuitivement et sur de nombreux axes pour franchir certains obstacles. Au rang des changements dans le gameplay, il reste aussi à vous spécifier que les armes qui, en plus de bénéficier d’un nouveau système de customisation, bénéficieront de plusieurs nouveaux types de tirs alternatifs et de munitions.

Isaac VS des humains, pressé de voir ce que cela va donner !Mais la nouveauté la plus intéressante, celle qui m’interpelle et me donne encore plus envie de jouer, c’est qu’en plus des habituelles bestiloes rencontrées dans les deux premiers jeux, nous aurons également à faire contre des humains dans Dead Space 3 ! Nos principaux ennemis devraient être des soldats en armures, lourdement armés et possédant la capacité de se transformer en nécromorphes… et ça j’aime bien ! C’est la toute première fois dans Dead Space que nous découperons de l’humain, c’est cool non ? héhéhé

Enfin voila, notre héro du jour à terminé son petit spitch en précisant que Dead Space 3 devrait être disponible sur PC, Playstation 3 et Xbox 360 avant le mois de Mars 2013. Etrange, c’est justement à ce moment là que sera disponible Lost Planet 3 ! Cela nous promet encore une fameuse opposition… Mais moi mon choix est fait !

Dead Space 2 sur PC ?

thumbnail

Et juste au cas où vous vous poseriez cette question assez souvent ces derniers temps, voici une information qui devrait sans aucun doute vous intéresser.Visceral Games (Dead Space, Dante’s Inferno) vient tout juste de publier la configuration minimale requise pour faire tourner la bête. Juste avant de faire tourner, je rappel que le titre sera disponible dès le 27 janvier prochain en Belgique.

Configuration minimale de Dead Space 2 :

  • Windows XP (SP2), Windows Vista, Windows 7
  • Processeur à 2.8 GHz ou équivalent (Pentium 4 2.8 GHz, AMD Athlon64 3000+)
  • 1 Go de RAM (XP), 2 Go (Vista ou Win7)
  • Carte vidéo 256 MB et Shader Model 3.0 requis. NVIDIA GeForce 6800 (7300, 7600 GS, et 8500 ne remplissent pas les conditions) ATI X1600 Pro (X1300, X1300 Pro et HD2400 ne remplissent pas les conditions)
  • 10 Go d’espace libre

Un nouveau trailer pour Dead Space 2

thumbnail

Le survival horror d’EA / Visceral Games refait parler de lui. Après l’annonce de la démo pour le 21 décembre, on nous offre un trailer qui nous en met plein la vue. Et c’est ce qu’on attend également du jeu. Le premier ayant bluffé tout le monde à sa sortie, c’est à son petit frère de ré éditer cet exploit.
Je sais pas vous, mais je pense que c’est bien parti.
A noter également que le DVD et le Blu Ray Dead Space Aftermath, film servant de prelude à Dead Space 2, arrivera en Europe le 24 janvier. Il y aura également une édition ‘bundle’ reprenant le film de 2008 Dead Space Downfall.
Attention tout de même pour les plus jeunes, c’est du PEGI 18+,  donc vous êtes prévenus.

Dead Space 2 : Du multi en vidéo.

septembre 15, 2010
thumbnail

Attendu sur PC et consoles HD dès le 28 janvier 2011, Dead Space 2 intégrera un aspect multijoueur complémentaire à son aventure solo. C’est d’ailleurs ce dernier qu’ont décidé d’illustrer aujourd’hui Electronic Arts et Visceral Games à travers une vidéo inédite, pour le plus grand bonheur des amateurs de frags.
(embed)