Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Recherche 76 posts found / fifa 10

FIFA 10 : L’Ultimate Team s’illustre en vidéo.

décembre 15, 2009
thumbnail
thumbnail_small

C’est dans le courant du mois de février prochain que les inconditionnels de FIFA 10 pourront se procurer, sur les marchés du Xbox Live Arcade et du Playstation Network, le contenu baptisé Ultimate Team. Accessible aux possesseurs de la Xbox 360 en échange de quelques 400 points Microsoft ou de 5 euros à ceux du monolithe noir de Sony, ce DLC leur permettra de constituer leur propre équipe par l’intermédiaire d’un système de cartes. Accompagné d’une poignée de captures lors de sa récente annonce, c’est aujourd’hui avec une vidéo diffusée par Electronic Arts que revient s’illustrer ce contenu additionnel.

(embed)

FIFA 10

décembre 3, 2009
thumbnail
thumbnail_small

Ce n’est désormais plus une rumeur : FIFA 10 marque le commencement de sa deuxième année en tant que référence mondiale en matière de simulation de balle au pied. Une surprise pour pas grand monde malgré la légère remontée de la concurrence nippone. Mais nous le savons tous, le bébé d’EA Sports est comme qui dirait, réélu parmi les puristes.
Sur la même lancée, FIFA 10 est partie du dernier volet pour y incruster tout un tas de nouveautés qui font bien plaisir tout en y corrigeant l’une ou l’autre improbable imperfection. On notera également l’énorme travail effectué par EA qui n’a pas hésité à demander l’aide de la gigantesque communauté de gamers pour signaler les erreurs dissimulées ici et là. Prenons par exemple, le rythme de jeu qui est devenu sensiblement plus élevé, surtout lorsque des équipes de choc s’affrontent. Ou encore, c’est tout bête, mais ça change toute la technique de jeu, la possibilité de dribbler à 360 degrés ! Je m’explique : avant le joueur ne pouvait se diriger que dans 8 directions bien définies (haut, bas, gauche, droite et les diagonales correspondantes) tandis que maintenant tous les horizons sont à votre disposition. Alors histoire de vous mettre en situation, la où, avant, votre adversaire pouvait prévoir vos déplacements, vous avez toutes les chances de le surprendre que ce soit en un contre un ou encore en escapade de sandwich.
À noter aussi, qu’afin de rendre le tout toujours plus réaliste, EA a amélioré les réflexes et l’IA des joueurs histoire de les sortir de leur passivité ou de leurs gestes techniques habituels. On remarque que les joueurs sont capables de se déplacer afin de faciliter la construction de jeu, qu’ils ne gênent désormais plus la trajectoire de la passe et que si par mégarde, votre coéquipier se trouvait dans la ligne de mire, il écarterait tout simplement les jambes afin de laisser filer le ballon. Autre nouveauté, et pas des moindres, la possibilité de défendre face à une passe en profondeur traitresse (oui on est tous passé par là) en jouant au physique avec l’attaquant. Cet aspect a été entièrement retravaillé afin de rééquilibré le jeu. Un joueur trop rapide face un joueur plus lent ne s’en sortira pas les doigts dans le nez, s’il s’en sort …
Même le ballon semble avoir reçu quelque correction. Moins léger, une meilleure pénétration de l’air et surtout des effets bien plus réalistes qui ne sont que des plus values à la session de jeu. Il est désormais plus aisé de trouver son joueur au centre ou encore de frapper avec précision lors de corner ou de coup de pied arrêtés. A contrario, le gardien, malgré quelques boost au cerveau, semble toujours manquer d’air frais. Il manque trop souvent de réflexe et contre encore fréquemment, mais surtout involontairement les passes de ses coéquipiers.
Niveau graphisme, pas de grosse révolution. Je dirais même que pas grand-chose n’a changé si ce n’est les quelques animations qui rendent le spectacle plus crédible. Certains stades manquent encore un peu de finesses, mais sinon dans l’ensemble ça reste de la bonne mouture. On retrouve aux commentaires : Hervé Mathoux et Franck Sauzée qui s’appuie comme d’habitude pour rendre votre match des plus dynamique. Petite nouveauté : on entend à l’occasion les commentaires de l’entraineur lorsqu’on se rapproche du banc de touche, de quoi faire sourire.
Au final, FIFA 10 s’impose et n’est pas une simple mise à jour puisqu’il contient pas mal de nouveauté fort appréciable et nettement indispensable maintenant qu’elles ont vu le jour. Un jeu d’une rare qualité, on se laisse facilement prendre par l’ambiance des matchs que ce soit entre pote ou en ligne via la principale mode doté d’un intérêt fulgurant : le mode Pro Virtuel qui ne vous demandera qu’un essai pour l’adopter.

Fifa 10 : Un mode Ultimate Team en approche.

décembre 2, 2009
thumbnail
thumbnail_small

Electronic Arts peut être fier des 4,5 millions d’exemplaires de son récent Fifa 10 vendus de par le monde; l’éditeur ne compte pas en rester là. Il nous annonce d’ailleurs aujourd’hui l’arrivée prochaine d’un nouveau mode de jeu sous forme de contenu additionnel. Déjà connu des possesseurs de Fifa 2009, le mode Ultimate Team fera son apparition sur les marchés du Xbox Live et du Playstation Network dès le mois de février 2010. Disponible en échange de 400 points Microsoft ou 5 euros, selon la version, il permettra aux inconditionnels de cette simulation de football de créer leur propre équipe par l’intermédiaire d’un jeu de cartes, comme l’illustre cette poignées de captures d’écran.

Coupe du Monde de la FIFA : Afrique du Sud 2010

thumbnail
thumbnail_small

C’est pratiquement l’heure pour les 32 pays qualifiés pour l’Afrique du Sud de monter sur le terrain et se disputer le plus prestigieux des trophées pour un joueur de football. Il était donc temps pour EA Sports de mettre sur le marché « Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 », le jeu officiel de la compétition sportive avec toutes les licences qui vont avec !

Road to World Cup 2010

Des animations vieillissantes, mais toujours aussi efficaces !

Electronic Arts nous offre ainsi la possibilité de participer via notre pad à la plus célèbre des compétitions footballistiques, mais aussi pourquoi pas, de la réécrire en débutant sa propre Coupe du Monde en phase éliminatoires ! Vous aurez ainsi la possibilité de choisir parmi les 199 équipes nationales présentes dans le jeu et de la faire évoluer dans son groupe de qualification, afin d’atteindre la phase finale de cette Coupe du Monde et qui sait peut être y lever bien haut le trophée !
Il y a donc quand même un peu d’espoirs de voir nos Diables Rouges belges arriver à se qualifier si vous êtes assez talentueux…

La Coupe du Monde, mais encore …

Quelques bonnes améliorations gameplay, notamment au niveau des tirs

Rien de bien novateur dans les différentes options qui s’offrent à vous lors du lancement du disque, bien entendu, le mode Coupe du Monde n’est heureusement pas l’unique mode de jeu présent dans ce titre. Vous retrouverez le mode « Deviens Capitaine », mode déjà présent dans les derniers épisodes de FIFA, où vous devez tirer vous-même, via votre joueur perso, votre pays jusqu’aux sommets de la Coupe du Monde.
Le mode « En route pour la qualification » propose quant à lui de recréer quelques scénarios d’anciens matchs réels et de les rejouer avec quelques défis à remplir, des objectifs parfois assez difficiles qui mettrons vos nerfs à l’épreuve !
Et qui dit jeu de foot, dit aussi jeu Online… et là a part la disparition des matchs à 10 vs 10 comme dans FIFA 10, on est bien servis. La Coupe du monde 2010 interactive permet notamment de jouer en ligne une Coupe du monde, où les joueurs jouent leurs matchs de poules les uns contre les autres dans l’optique de prendre un maximum de points dans leur groupe pour se qualifier et arriver le plus loin possible en phase éliminatoire.
La bataille des nations est aussi toujours présente comme dans UEFA EURO 2008, où chaque victoire en ligne permet de remporter un certain nombre de points qui vont s’accumuler entre joueurs d’un même pays pour élire également la meilleure nation du football du jeu vidéo !

Coupe du Monde de la FIFA 2010 = FIFA 10 ?

Une ambiance festive au rendez vous !

Bien sur il fallait s’en douter, ce Coupe du Monde de la FIFA 2010 est basé en grande partie sur le gameplay de FIFA 10, avec ses qualités et ses défauts. Cependant on remarque quand même que les développeurs préparent tout doucement le terrain pour FIFA 11 et vous remarquerez assez rapidement les quelques petites nouveautés que propose ce Coupe du Monde.
On se rend bien conte qu’il y a un peu plus d’intensité dans ce jeu de football, l’évènement est stressant pour tout le monde et cela se ressent ! Visiblement on a bien travaillé le dynamisme des parties, les joueurs semblent par moments tout donner sur le terrain, de nouvelles animations ajoutent un peu de piment lors de certaines phases de jeu, les gardiens ont été revus et ne sortent plus de leurs rectangles comme des kamikazes et les tirs ont été revus également pour plus de crédibilité.

Au final ? De la Coupe du Monde…

Même si ce Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 reste tout de même une copie légèrement améliorée de FIFA 10, il est franchement une valeur sure du jeu de football. Graphiquement irréprochable notamment avec l’habillage de la Coupe du Monde et avec une ambiance survoltée fidèle à cette compétition mythique, EA Sports propose ici un très bon titre qui permettra de faire une très bonne transition entre FIFA 10 et FIFA 11 !

FIFA Coupe du Monde 2010 : Démo & vidéo.

thumbnail
thumbnail_small

Comme il avait été convenu, la démo jouable de 2010 FIFA World Cup South Africa a fait son apparition aujourd’hui sur le marché du Xbox Live Arcade. Précisons toutefois que celle-ci est exclusivement accessible aux titulaires d’un compte Gold. La nouvelle simulation de football d’Electronic Arts s’illustre également par le biais d’une vidéo diffusée par l’éditeur. Les développeurs nous parlent du système de jeu à deux boutons à travers ce tutoriel. La sortie du titre est, quant à elle, prévue ce 29 avril sur toutes les plateformes du marché actuel.

(embed)

2010 FIFA World Cup South Africa : Tout sur les penalties.

thumbnail
thumbnail_small

Attendu sur tous les supports disponibles sur le marché actuel, 2010 FIFA World Cup South Africa débarquera dès le 29 avril prochain, pour le plus grand bonheur des nombreux fans de simulation de football. Aujourd’hui, le titre d’Electronic Arts nous revient à travers deux vidéos inédites dans lesquelles les développeurs d’EA Sports nous expliquent tout sur le botté des penalties. Bien que diffusées dans la langue de Shakespeare, celles-ci nous offrent un excellent aperçu sur ce qu’il faut faire et surtout ne pas faire. Après cela, cette épreuve ne devrait plus avoir aucun secret pour vous.

(embed)

(embed)

La Coupe du Monde FIFA 2010 s’illustre.

thumbnail
thumbnail_small

Alors que les yeux de tous les sportifs sont actuellement braqués sur les Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver qui viennent tout juste de débuter, ceux d’Electronic Arts sont déjà tournés vers l’avenir proche et, plus particulièrement, sur la Coupe du Monde FIFA 2010 : Afrique du Sud. Il s’agit bien évidemment de leur nouvelle simulation de football dont la sortie aura lieu le 29 avril prochain, pour être très précis. Afin de toucher un maximum de joueurs, ce volet inédit sera disponible sur toutes les plateformes actuelles à savoir PS2, PS3, PSP, Xbox 360, Wii, DS et PC. En voici une fraîche série de captures d’écran.

Eden Hazard fera la couv’ de FIFA 15 !

Le retour d’un belge en première ligne !

Enfin, après une attente longue d’environs dix ans, nous pouvons marquer la retour d’un belge sur une cover de jeu de football ! Nous avons appris il y a quelques heures que ce serait notre célèbre Diable Rouge Eden Hazard qui devrait accompagner Lionel Messi sur le nouvelle pochette de FIFA 15, tout du moins dans notre région du monde.

fifa15ps42dpftfr_pink_jpg_jpgcopy

La pochette que vous verrez dans les rayons des magasins

EA Sports a annoncé hier soir qu’Eden Hazard allait apparaître pour la première fois sur la jaquette de FIFA 15. Même si notre international belge de 23 ans a réalisé une Coupe du Monde en demi-teinte avec les Diables, il a par contre réalisé une superbe saison 2013/14 avec Chelsea, inscrivant 14 buts et délivrant 7 passes décisives. Il est aussi le meilleur dribbleur du championnat anglais avec 132 dribbles réussis et le plus précis dans ses passes, avec un taux de réussite de 83 % sur les 1055 passes tentées. De très bonne statistiques, qui ont décidé Dan Holman, responsable du marketing produit pour EA de demander les services du Brainois.

Eden a tenu à commenter son apparition sur la jaquette de FIFA 15 :

« J’ai toujours joué à FIFA et c’est un immense honneur d’avoir été choisi pour figurer sur le pack de FIFA 15. Maintenant que j’ai testé le jeu, je peux confirmer qu’il est le plus réaliste auquel j’ai joué. J’ai hâte de défier mes amis et mes coéquipiers à FIFA 15 et de leur montrer les nouveaux gestes techniques. »

En grand fan de foot ainsi que de la simulation de football d’EA, je suis vraiment content qu’un belge revienne sur le devant d’une pochette de FIFA, même si j’aspire qu’un jour, on revienne à ce qui se faisait au début des années 2000, avec des pochettes spécifiques pour chaque pays. Je me souviens, nous avions eu à l’époque des pochettes avec des gloires du football Belge, ou une star de la Jupiler Ligue, genre une avec Eric Deflandre et une avec Tomas Radzinski quand il était à Anderlecht. Ca c’était bien…

GC14 : Le résumé de ma Gamescom en 10 points

Au final, 2014 aura été un bon cru. Mais loin du meilleur…

Comment résumer ma Gamescom 2014 et mon voyage à Cologne ? C’est difficile de faire un juste tri de tout ce que j’ai vu et vécu. Il y avait du bon et du moins bon un peu partout, on a passé de bons moments en équipe avec les rares babes, tandis qu’on a pas toujours pris plaisir à jouer sur les gros blockbusters. On a rigolé à découvrir des projets un peu tordus mais bien foutus et certaines choses me font penser que l’avenir pourrait être rose. J’y ai réfléchi assez longtemps et je pense que je vais faire cette petite analyse en partageant mes 5 plus grosses joies et autant de mes grosses déceptions. Ça vous va ? Allez c’est parti mon kiki…

Mes 5 plaisirs :

 

N° 1 – La découverte de Silent Hills

Apprendre que mon idole Hideo Kojima bosse sur un nouveau projet c’est tout à fait le genre d’annonce qui me chamboule. Il faut bien admettre que ce n’est pas tous les jours qu’on nous lance de telles infos. Je vous autorise à m’imaginer telle une couguar qui recevrait un baiser de Patrick Bruel à la fin d’un concert au moment de la présentation ! C’est ce qui se rapprocherait le plus d’une image de moi. Je suis déjà convaincu que ce jeu sera une véritable tuerie, qui plus est que le génial Game Desinger nippon s’est associé avec un grand nom du cinéma en la personne de Guillermo del Toro. Je ne sais pas vous ce que ça vous fait, mais moi cela m’inspire énormément. Nul doute que ces deux là vont me pondre un hit en puissance, un trip stresso-angoissant et un grand moment d’horreur. Un truc riche en émotions quoi. De plus, dans ce nouveau titre, c’est Norman Reedus qui incarnera le héro jouable, acteur que je connais surtout via son personnage de Daryl Dixon dans la série The Walking Dead. Arff j’ai vraiment envie d’en savoir plus…

N° 2 – La partie coop d’Assassin’s Creed : Unity

Avec Pada, on s’est fait une petite partie d’Assassin’s Creed Unity en coopération chez Ubisoft. Une courte mission de test histoire de découvrir comment cela fonctionnera dans la version finale. Il faut bien avouer que ce fût du pur bonheur de jouer cette mission et que même avec le temps la franchise Assassin’s Creed réussi à se réinventer et avec panache svp. Avec deux professionnels comme nous, cette quête s’est réglée en quelques minutes et les templiers n’avaient qu’à bien se tenir. On a du parler pour coopérer, élaborer des stratégies, progresser avec calme, intelligence et habileté,… Au final, c’était beau, c’était fun, c’était intense, donc c’était un grand moment de cette Gamescom !

N°3 – La présentation des Sims 4

Je pense vous l’avoir déjà dit, mais je ne suis pas spécialement un grand fan des Sims. Ça me fait penser à de la télé réalité sur laquelle j’ai moi même tout pouvoir et de sans cesse devoir réagir à des situations problématiques pré-définies. Cependant, EA a réussi à me surprendre avec les Sims 4 à la Gamescom, notamment par les énormes possibilités de jeu, sa qualité visuelle, son humour omniprésent et surtout avec l’énorme travail fait du côté des émotions ressenties par les avatars. J’ai l’impression que dans ce nouvel opus, il va être possible de créer des situations incroyablement intenses et inattendues. Je me demande désormais si je ne me laisserait pas prendre au jeu cette année…

N°4 – La guerre FIFA – PES bien relancée pour 2015

J’ai testé FIFA 15 et Pro Evolution Soccer 2015 durant ce salon, les deux étaient pas mal du tout et c’est de bonne augure pour l’avenir. J’ai pris énormément de plaisir à mettre des raclées à Pada à FIFA 15, même si tout ne semblait pas encore au point, notamment dans les nouveautés dédiées à l’IA du gardien de but. Tandis que PES fait une bien belle arrivée sur consoles Next-Gen, non pas sans quelques petits défauts ci et là en terme de gameplay et surtout d’ambiance. Je pense donc que la guerre des jeux de football est belle et bien relancée et que le retour de PES sur le devant de la scène va encore une fois déchirer les gamers. Garder FIFA ? Cette valeur sure mais avec si peu de changements ? Mouais… pas sur. Ca peut être aussi tout aussi intéressant de se lancer dans le grand bain PES qui à lui aussi de fameux atouts ! Ce qui me rassure c’est que les deux franchises sont de nouveau sur un pied d’égalité et qu’elles vont certainement continuer à se réinventer durant les prochaines années pour tenter de prendre l’ascendant sur l’autre. C’est bon pour le jeu vidéo !

N°5 – Le buffet bavarois d’Upjers

Vous ne connaissez pas Upjers ? C’est un peu normal… En résumé, il s’agit d’une jeune boîte allemande qui bosse sur des jeux PHP et des applications smartphones/tablettes par exemple, des titres peut être pas super impressionnants graphiquement, mais paisiblement intéressants et addictifs. Nous étions invités dans leur Business Area un matin pour découvrir les jeux potentiellement susceptibles de sortir chez nous et ce que je peux vous assurer, c’est que ces bavarois savent recevoir ! Bières spéciales, rôti et jambonneau, sandwichs, bretzels, chocolat, et toutes sortes d’autres spécialités locales étaient à notre disposition. Mais bon à 10h du matin, l’équipe du Blog Jeu Video a fait ce qu’elle a pu… Un grand moment, des rencontres inoubliables et encore tous mes remerciements à Upjers !

J'ai reçu des souvenirs !

J’ai reçu des souvenirs !

Mes 5 regrets :

N°1 – Je n’ai vu aucun jeu PS Vita valable !

J’ai eu bon fouiller le salon de fonds en combles, je n’ai mis la main sur aucun jeu PS Vita qui valait vraiment le détour. Sony n’a aucune exclusivité ou jeu de grosse ampleur développé pour sa portable. Tandis que les développeurs externes ne semblent toujours pas intéressés à crées des jeux sur cette console, Sony ne semble pas vraiment motivé à sortir la tête de l’eau et je trouve cela bien triste. Hormis quelques indépendants et projets certes très sympathiques mais pas très affriolants pour la cause, je n’ai rien eu à me mettre sous la dent à la Gamescom. Je pense qu’on va bientôt pouvoir officialiser la mort de la console, je l’ai achetée pour rien. Allez, le seul titre qui pourrait être susceptible de m’intéresser un tant soit peu, c’est Freedom Wars dont le vous laisse le trailer ci-dessous.

N°2 – Rise of the Tomb Raider sera une exclu Xbox One

Et oui, même si l’info a été passée discrètement par Crystal Dynamics, elle a bien été entendue par les gamers du monde entier : Rise of the Tomb Raider, la nouvelle aventure de Lara Croft, sera bel et bien une exclu Xbox One ! Je trouve ça particulièrement gênant, car ça doit encore n’être qu’une histoire de gros sous et de copinage en interne, une histoire qui ne pénalisera une fois de plus que le joueur qui n’a pas les moyens de s’offrir toutes les consoles disponibles sur le marché et qui va devoir passer à côté de ce hit où alors mettre de côté pendant longtemps avant de débourser sec. Et puis si Lara Croft a aujourd’hui autant de succès, c’est en grande partie grâce à Sony et à PlayStation non ? Boah, je suis déçu et je me fait vieux…

N°3 – Nintendo toujours un cran en dessous

Je ne sais pas trop quoi vous dire pour expliquer ce fait : Le fossé entre Nintendo et Sony/Microsoft ne fait que se creuser ! Nous avons été invité chez Nintendo, et certes très bien reçu comme toujours, mais il n’empêche qu’on a pas eu grand chose de vraiment très emballant en terme de Line Up. On a joué avec plaisir à Splatoon, à Super Smach Bros, au nouveau Monster Hunter, à Yoshi, à Toad Andventure… C’est sympa oui, c’est mignon aussi oui, mais il manque un petit quelque chose. Du punch ? De l’originalité ? De la nouveauté ? De la puissance pure ? Probablement… je ne sais vraiment pas ce qui cloche, car ce ne sont pas de mauvais jeux, mais ils sont clairement à mille lieues du bonheur qu’un jeu estampillé Big N pouvait me procurer il y a une dizaine d’années.

N°4 – Le monde dans les différents palais

Incroyable ! Je ne comprend pas comment des gens peuvent attendre plus de 150 minutes pour espérer mettre la main 5 misérables minutes sur une démo d’un jeu comme « Far Cry 4 » ou « The Crew ». Non rien à faire je ne comprendrai jamais cela. Mais le problème pour moi,il est du côté des organisateurs et des éditeurs ! Je prend ça comme un sérieux manque de respect du visiteur. N’y aurait il pas moyen de faire quelque chose pour que l’attente avant d’entrer dans un stand soit un peu moins longue pour les visiteurs ? Car à ce tarif là, il attend 8 heures dans un couloir qui pue la transpiration, pour jouer 20 minutes… C’est un peu cher payer. Perso, je béni mon badge « Press Access » qui m’évite tous ces désagréments et marque mes respects à ceux qui ont la patience d’attendre.

Vous auriez le courage d'attendre vous ?

Vous auriez le courage d’attendre vous ?

N°5 – Ca sent la crise budgétaire !

Plus les années passent, plus je ressens que les temps sont durs pour tous les éditeurs. On a du chercher avant de trouver des babes avec les copains de la team ! Mais pas seulement ça, je trouve que les stands sont de moins en moins vastes et impressionnants, les grandes statues, les déguisements des exposants ou autres voitures de luxe sont devenues extrêmement rares, tandis que les distributions de cadeaux et de goodies au public sont de plus en plus calculées voir ridicules. Je comprend tout à fait ces difficultés sans doute financières, mais cela enlève aussi toute une partie de la magie qui fait la Gamescom et surtout qui fait le jeu vidéo.

Un peu d'endoctrinement avant de recevoir un porte clé !

Un peu d’endoctrinement avant de recevoir un porte clé !

Test : FIFA14

par JonhyBleez
thumbnail
Jeu testé sur PS3 à partir d’une version éditeur.


Comme chaque année, les fans de ballon rond ont eu droit à la mise à jour de leur jeu de foot préféré. Mais outre les différents transferts de joueurs, quelles sont les réelles nouveautés de ce FIFA14 ?

Footix

L’épisode précédent était déjà excellent et avait mis, encore une fois, une petite claque à la concurrence qui malgré ses efforts pour gratter un peu de terrain, restait en deçà sur plusieurs secteurs de jeu.

Cette année encore, FIFA14 est au dessus et met la barre très haut, et son concurrent direct n’est autre que FIFA13. Car en effet, fin de génération oblige, les innovations se font rares et on a l’impression que les développeurs de chez EA Sport se sont reposés sur leur avance face à la concurrence nippone. Dès lors, on aura une fâcheuse tendance à tagguer ce nouvel épisode de FIFA13.5, peut-être injustement.

Aux chiottes l’arbitre !

Toutefois, dès la première partie et le premier touché de balle, on remarque que les contrôles sont beaucoup plus aléatoires (et dépendants du joueur qui reçoit le ballon) que sur les épisodes précédents. Les passes quant à elles ne finiront plus systématiquement dans les pieds du coéquipier. Très frustrant !

Fini donc les remontés de terrain avec des séries de passes en un temps. Une équipe comme le Barça aura bien entendu plus de facilités à réaliser cela qu’une équipe de milieu de tableau. Mais l’idée est là, rendre le tout plus cohérent en utilisant mieux les spécificités des équipes et des joueurs qui les composent.

À la douche Monsieur !

Quelques nouvelles animations viennent s’ajouter à la palette déjà impressionnante pour continuer de rendre le tout plus réaliste, même si côté graphisme, ça ne bouge pas d’un poil. Ça a toutefois le mérite d’être fluide, même si cela reste assez aliasé.

De mon coté, j’ai eu énormément de freezes, notamment lors des chargements de mon équipe en mode saison. Je rappelle que j’ai testé le jeu sur PS3 à partir d’une version éditeur. Je n’explique cependant pas l’origine de ces problèmes.

Finissons par les frappes de balle, qui sont vraiment différentes que celles du précédent FIFA. En effet, de nouveaux paramètres rentrent désormais en compte pour définir la frappe que votre joueur va envoyer. Un Zlatan pourra vous sortir une frappe inattendue, dans un angle impossible et sous pression d’un défenseur. Cela rend les phases de jeu plus variées et la défense encore plus tactique qu’auparavant.

Le mode FUT a été particulièrement travaillé et présente désormais plus de challenge. Pour avoir une équipe parfaite, il faudra aligner les joueurs en fonction de leurs affinités et surtout à leur poste de prédilection. Plus facile à écrire qu’à réaliser, croyez-moi ! Notons pour finir des scripts toujours bien présents et qui feront tiquer plus d’un joueur en colère.

But !

FIFA14 est à ce jour le meilleur jeu de foot. Il est complet, technique et sa prise en main nécessitera de nombreuse heures d’entraînement pour dévoiler tout son potentiel. Le rythme effréné des parties le rend sur certains aspects plutôt arcade, tout comme certains buts tout droit sortis de FIFA Street. On a pas toujours l’impression d’assister à un vrai match de foot et c’est bien dommage.

Les aficionados de la série n’auront aucun mal à se familiariser avec les nouveautés. Quant aux nouveaux venus, ils  y découvriront un jeu riche en contenu et un gameplay pointilleux. Un must-have pour les amateurs de pelouse et de ballon rond. 

Les +

  • Les licences
  • Les animations réalistes
  • Les frappes de balle
  • L’ambiance sonore
  • Une interface enfin cohérente

Les –

  • Le rythme de jeu trop soutenu
  • Le moteur de collision 
  • Le jeu aérien parfois étrange
  • Certains comportements des gardiens
  • L’effet FIFA 13.5


Editeurs
: Electronic Arts

Développeurs : EA Sport

Genre : Jeu de football

Multijoueurs : Oui

Classification : Tout public

Existe sur : PC, PS3 et Xbox 360 et bientôt sur PS4 et Xbox One

Note : 16/20