Sommaire

Fermer
thumbnail

Le meilleur gars de la team de votre blog préféré s'est rendu le jour de la sortie de Battlefield 3 à un événement mystère, organisé par EA Benelux pour le lancement de son jeu de l'année. De toute façon, le reste de l'équipe du Blog Jeu Vidéo étant plutôt du genre à s'envoyer des liens de softporn et de lolcats; la guerre tout ça, ce n'est pas vraiment leur truc. C'est donc tout naturellement que j'ai pris la route jusque Mechelen, ville du rendez vous.


bf3-Kick-the-door-615.jpgL'invitation reçue ne laissait aucunement présager le déroulement de cette journée pleine de surprises. En effet, le courrier qui nous est parvenu prenait la forme d'une lettre de mobilisation aux troupes, envoyée par un certain colonel 'John Miller'. Une mise en page sympa, mais pas d'infos, hormis une heure de rendez-vous, une adresse et quelques consignes, c'est tout.

Une fois arrivé sur place, une jolie femme en uniforme kaki vient m'accueillir et m'explique que je vais devoir me changer et enfiler des habits militaires. Je monte dans un camion transporteur de troupes et me change, tout content, me demandant quand même ce qu'EA comptait faire de moi. M'étais-je réellement engagé à servir autre chose que du café au bureau? M'aurait-on menti à la rédac? Possible en tout cas. Probable même!

Débarque alors le colonel Miller, pas content de voir certains bloggueurs/branleurs (au choix) faire la file pour payer le parking!

What the fuck are you doing soldier! Where's your fuckin' weapon?! Get your fucking ass in the truck! NOW!

Là, j'ai commencé à pleurer mais discretement, les larmes vers l'intérieur pour ne pas me faire griller par le colonel John 'Hostile' Miller. Tous les journalistes sont à bord du camion, armes à la main. C'est parti, direction l'inconnu. Un petit quart d'heure s'écoule et le camion s'arrête. Un vieux briscard avec une barbe de 6 mois déploie une échelle pour que l'on puisse descendre.

battlefield_3_3-img1.jpgEnsuite, le colonel Miller nous donne l'ordre de nous mettre sur une ligne, et rien que ça, ce n'était pas gagné... Ce gradé, présent pour l'occasion, est chef d'une unité qui intervient sur le terrain, en plein champ de bataille. Leur mission est d'évacuer les soldats touchés pour les soigner. Il nous a expliqué que parfois, jusque sept hommes étaient mobilisés pour en sortir un seul de la zone rouge. Après sa petite présentation, il nous dévoile enfin l'activité du jour.

 



Avant de commencer les séances de tirs, un petit speech sur l'usage des armes s'impose. Maintenant, on rentre en mode sérieux. Jonh Miller nous explique également dans quels cas on se sert d'une arme plutôt qu'une autre. Il nous explique aussi comment un soldat exécute ses tirs et doit bouger directement après. C'est super intéressant et tout le monde écoute cet homme plein de charisme. Ce militaire présent impose une sorte de respect naturel, à moins que ce soit une forme de crainte mais tout le monde buvait ses paroles sans broncher.

Battlefield-3.jpgLe colonel nous fait comprendre qu'il sait que devant lui se tient une bande de branleurs pathétiques qui couvre l'actualité des jeux vidéos. Mais il nous explique aussi qu'il existe de vrais journalistes de terrain, des couillus attachés à une unité et qu'eux, s'ils se prennent une balle dans le fion, ils ne peuvent pas rester à couvert en attendant que leur énergie remonte toute seule! Il veut nous faire comprendre ce que c'est la guerre, le champ de bataille. Et pour se faire, quoi de mieux qu'une petite leçon de tir à balles réelles sur des jolies cibles made in EA.

J'ai surtout retenu le passage où il nous parlait des pistolets et dans ce cas précis, du 9mm, que son usage sur un champ de bataille était synonyme de mort imminente. En effet, si on s'en doit s'en servir, c'est que l'ennemi est très proche de nous (moins de 10 mètres) et que c'est plus ou moins plié pour le gentil soldat.


Bref, on a donc pu tester nos capacités de tirs sur plusieurs types d'armes. Fusil à lunette 22 long rifle, pistolet 9mm et revolver 357 magnum, carabine Marlin 30/30. Cette dernière m'a carrément déboîté l'épaule avec son recul impressionnant, en seulement 5 tirs. J'étais tellement excité au moment de mon premier tir que j'ai oublié de mettre mon casque insonorisant! Je m'en suis souvenu après ce premier coup de feu, et j'ai perdu quelques fréquences auditives mais je ne suis plus à ça près de toute façon, rassurez-vous!

news_battlefield_3_faultline_episode_3-10824.jpgCadeau souvenir, on a pu repartir avec nos cibles. Pour info, les miennes étaient bien toutes trouées, et je terminerai ma phrase sans métaphore dégueulasse. Sachez que j'ai plutôt bien cartonné avec le 22 long rifle et sa lunette, l'instructeur m'ayant même félicité, enfin je pense vu que je ne parle pas un mot de sa noble langue. Je me contentais d'un bête hochement de la tête pour faire style mais bon, sans conviction comme disait l'autre.

Enfin, pour les plus courageux arrivés jusqu'à ce dernier paragraphe, je vais conclure ce billet mal écrit en remerciant EA Benelux pour ce super après midi. Cet événement a mis un vent d'air frais et marquera sans doute les esprits des journalistes présents pour l'occasion. Ça changeait clairement du cocktail triple B : Babes - Bouffe - Boisson.

La cerise sur le téton, on a pu repartir avec un exemplaire du jeu, un t-shirt et un tapis de souris Battlefield 3. EA, what else ?

Quelques clichés officiels de l'event pris par MindShake PR. Retrouvez toutes les photos sur l'album Flickr.

gallery

gallerygallery

gallery

gallery

gallery

gallery

gallery

gallery

 

gallery

 


Plus d'images